Exposition Fanny fresne et les élèves de l’E.S.A.D Pyrénées de Tarbes « Mauvaises herbes »

Exposition

Fanny fresne et les élèves de l'E.S.A.D Pyrénées de Tarbes

"Mauvaises herbes"

jusqu'au 30 juin

 

Fanny Fresne et les élèves des Ateliers présentent des visions et des propositions variées autour de la thématique de la «mauvaise herbe».

Ateliers et cours publics de l’ÉSAD Pyrénées - Présentation :

L’ÉSAD Pyrénées a la vocation d’offrir au plus grand nombre sur son territoire un accès à l’éducation artistique. Elle propose à tous – petits et grands – d’accéder à la pratique des arts plastiques au moyen d’ateliers et cours publics. L’École propose des ateliers de dessin, aquarelle, peinture et croquis avec modèle vivant, pour les adultes - et des ateliers de découverte des arts-plastiques, le mercredi, pour les enfants et adolescents. Des stages variés sont également proposés tout au long de l’année : modelage terre, reliure, …etc. L’ÉSAD Pyrénées c’est plus de 100 adhérents aux ateliers et cours publics, (hors Enseignement supérieur) chaque année, rien que sur le secteur de Tarbes.  

Exposition « Mauvaises herbes » 

Pour l’actuelle exposition au CAC de Séméac, une thématique a été donnée aux élèves adultes des ACP de l’ESAD-Pyrénées : « Mauvaises herbes »  -  (Le choix des supports et des techniques était libre). D’après le dictionnaire, l’adventice, appelée également « mauvaise herbe », désigne, pour les agriculteurs et les jardiniers, une plante qui pousse dans un endroit sans y avoir été intentionnellement installée. Il n’y aurait alors pas de plante, à proprement parlé, « mauvaise », mais plutôt une problématique de territoire, ... et de regard ! Cette expression « mauvaises herbes » questionne nos systèmes de valeur et nos subjectivités. Artistiquement, cette thématique est intéressante : elle impose une interprétation, un angle de vue personnel, mais aussi un questionnement plastique vis-à-vis de la composition : comment donner à voir sur un support quelque chose qui n’est pas à sa place ? …qui dérange, qui envahit ? Vous trouverez ici quelques représentations inattendues, engagées (bien loin du végétal) ou poétiques, mais aussi des clins d’œil humoristiques, au gré des inspirations de chacun. D’autres propositions se jouent de surfaces et formats encombrés : des éléments se dérobent, débordent et saturent l’espace.  A l’inverse, ailleurs, des fragments esseulés, semblent avoir été arrachés à la nature. Dans cette exposition où les regards et sensibilités sont pluriels, cet ensemble forme un instantané non-exhaustif de notre époque, dont nous vous laisserons juges.    

Exposition ouverte du mardi au samedi, 14h-18h. Entrée libre

Facebook

Likebox Slider Pro for WordPress