Vous êtes ici :
  • Accueil
  • /
  • CAP MONDE INDOCHINE

CAP MONDE INDOCHINE

INDOCHINE CAC INDOCHINE Mercredi 10 avril 20h30 tarif B Cécile Clocheret et François Picard sont les premiers Occidentaux à reconstituer à pied la piste Ho Chi Minh. Cet axe qui serpente à travers le Vietnam, le Laos et le Cambodge, permit à des hommes en sandales de vaincre les plus grandes armées du monde. Des […]

INDOCHINE

CAC INDOCHINE Mercredi 10 avril 20h30 tarif B

Cécile Clocheret et François Picard sont les premiers Occidentaux à reconstituer à pied la piste Ho Chi Minh. Cet axe qui serpente à travers le Vietnam, le Laos et le Cambodge, permit à des hommes en sandales de vaincre les plus grandes armées du monde. Des années 50 à 1975, les Nord-vietnamiens y acheminent dans des conditions extrêmes, armes, provisions, essence, médicaments, véhicules… Au grand dam de l’armée française, puis américaine.

Que reste-t-il de ce réseau de routes et de chemins ? A travers la jungle, le long du Mékong, dans les plaines irriguées, Cécile Clocheret et François Picard se plongent pendant 4 mois sur cette route mythique. Sur 2000 kilomètres, ils rencontrent trois pays, trois histoires et bien des surprises, bonnes ou mauvaises.

Cécile Clocheret et François Picard

Cécile Clocheret

Réalisatrice et globe-trotteuse née en 1976, elle associe depuis 10 ans sa passion de l’image et du voyage à son engagement éco-citoyen.

Au Liban et en Arménie, elle vit ses premières expériences solidaires, puis dix-huit mois de nomadisme en Amérique Latine l’entraînent au cœur des peuples indigènes, d’où elle ramène ses deux premiers films, « L’Homme de maïs » et « Les mayas en baskets ».

Formée à l’INA en réalisation documentaire, elle repart à l’aventure en 2005 sur l’île de Madagascar, sillonnant à pied 1500km de pistes à la rencontre de projets positifs. Son road-movie « L’Ile Rouge, pas à pas » est diffusé sur Escales puis Voyage, et lui vaut de nombreuses récompenses dans des festivals à travers la France, le Canada et l’Océan Indien. Le site de l’expédition :www.positivemada.com.

Après deux années à Paris au sein de la chaîne d’information BFM TV, elle reprend les routes du monde pour en découvrir toutes les aspérités, loin des échos formatés que renvoient les médias. Elle parcourt ainsi en 2009 Vietnam, Laos et Cambodge pour faire revivre sous ses pas la piste Ho Chi Minh et réaliser « Indochine, sur la piste rouge ».

Francois Picard

Au cours de tous ces voyages, François Picard s’intéresse aux notions de frontières : administratives, imaginaires, religieuses, culturelles, sociales. Ce passionné des rencontres du bout du monde ou du bout de la rue, aime à observer comment les hommes cohabitent avec leurs différences.

Né en 1976, il prend goût au voyage dès 9 ans, quand sa mère lui fait quitter la banlieue parisienne pour le Texas. Il y vit deux ans, avant de franchir à nouveau l’océan et de s’installer 6 années au Cameroun.

Pendant ses études (il est licencié en économie à Paris I Panthéon Sorbonne ; diplômé du Celsa en journalisme ; admissible à l’École Normal supérieur) il effectue ses premiers voyages au long cours, sac au dos en arpentant notamment l’Europe de l’Est.

Avant même d’être diplômé de son École de journalisme, en 1999, il publie un article dans les pages Internationales du Figaro, ayant été un des rares reporter à pénétrer dans l’Irak de Saddam Hussein. Au confort des rédactions parisiennes, il préfère les routes du monde et réalise des reportages en Albanie, au Kosovo, en Afrique du Sud, Grèce, Turquie, à Chypre et en Géorgie. Il collabore notamment avec France Culture, Radio France International, La Croix, La Tribune, Courrier Cadres, Radio Suisse Romande, etc.

En 2004, il effectue son premier voyage au long cours à vélo : une traversée de l’Ukraine, de la Russie, du Kazakhstan et de l’Ouzbékistan. Un film naît de cette aventure : « Odessa-Tachkent, un vélo et des hommes ».

En 2006, il traverse la Chine à vélo, pendant presque 4 mois et sur plus de 5 000 kilomètres. Son but est d’aller à la rencontre de la Chine dans sa diversité et dans sa complexité. Il réalise le film « Caractères chinois et poussière rouge » qu’il présente à travers le Québec quelques années plus tard. Il publie « Ma Chine. Route de la Soie, Tibet, Hongkong à vélo » (préfacé par Sylvain Tesson, Edition Artisans-Voyageurs).

En 2007, François Picard enfourche à nouveau son vélo pour traverser le Pakistan, l’Inde et le Bangladesh. Le film de cette expédition est en cours de montage.

En 2010, il devient avec Cécile Clocheret, le premier Occidental à reconstituer à pied la piste Ho Chi Minh. Dix films en anglais et en français, produits par Gedeon Programmes, sont tirés de cette aventure.

François Picard est membre du jury du Festival International de l’Aventure Sportive 2008, qui se tient début juin à Vallauris.

Il est intervenant à l’Esam, École d’entrepreneurs parisienne.

Culture-Aventure : le voyage autrement

François Picard est à l’origine de Culture-Aventure, dont le but est de promouvoir le travail de voyageurs partis au bout de leur rêves. L’association compte une trentaine de bénévoles et plus de 60 adhérents. Elle organise régulièrement des projections-rencontres sur le thème du voyage et propose de nombreux DVD d’aventure au grand public et aux médiathèques. Depuis mai 2010, Culture-Aventure a donné naissance à une structure québécoise éponyme, sous l’égide du principal organisateur local d’événements culturels liés aux voyages, « Les Grands Explorateurs ».

[scrollGallery id=60]