Vous êtes ici :
  • Accueil
  • /
  • FESTIVAL CULTUR’AMERICA : HOMMAGE A CHABUCA GRANDA par Ana GARCIA et Esteban VELEZ

FESTIVAL CULTUR’AMERICA : HOMMAGE A CHABUCA GRANDA par Ana GARCIA et Esteban VELEZ

Salle de spectacle du Centre Albert Camus de Séméac HOMMAGE A CHABUCA GRANDA  par Ana GARCIA et Esteban VELEZ Samedi 1er avril à 20h 30 Entrées 12€ et 9€ ***                                           La grande chanteuse créole péruvienne décédée en 1983 est toujours présente dans le cœur des latino-américains grâce à des chansons comme « Fina estampa » ou […]

Salle de spectacle du Centre Albert Camus de Séméac

HOMMAGE A CHABUCA GRANDA

 par Ana GARCIA et Esteban VELEZ

Samedi 1er avril à 20h 30

Entrées 12€ et 9€

***

                                          La grande chanteuse créole péruvienne décédée en 1983 est toujours présente dans le cœur des latino-américains grâce à des chansons comme « Fina estampa » ou « La flor de la canela ». Ana Karina García interprète ces compositions avec une grande sensibilité.

HOMMAGE A CHABUCA GRANDA qui commença sa carrière musicale par chanter les boléros et rancheras mexicains dans les fêtes, clubs, etc. D’abord en duo, ‘Luz y Sombra’, puis avec les sœurs Gibson, Martha et Charo. C’est à la suite de ce trio, qu’elle eut l’idée de composer. Sa première chanson, Lima de veras, fut composée en 1950, suivi de la création de celle qui deviendra un hymne national, aux côtés d’ « El Condor Pasa » de Daniel Alomía Robles.

Son style fut d’inspiration afro-péruvienne, principalement la valse, mais aussi le tondero, la copla ou le lando . Ses chansons restent inoubliables  comme « Fina estampa » ou « La flor de la canela ».

****

                                          BIOGRAPHIE DE ANA GARCÍA  :   Ana García est née à San Fernando, Province de Buenos Aires. A l’âge de 8 ans, elle a commencé sa formation d’actrice, de clown et de chanteuse. Elle a d’abord développé ses capacités dans deux groupes de théâtre, Sieteatristas et Ronda Mono, avec lesquels elle s’est présentée dans des festivals en Argentine, au Paraguay, au Chili et au Mexique. Elle a fait des études d’interprétation, de pratique du spectacle, d’expression corporelle et de percussion latino-américaines. En 2002, elle a reçu le prix de la « Révélation Féminine ». Elle réside à Barcelone depuis 2004 et y a travaillé sur de nombreux projets (courts métrages, publicité , spectacles de rue, musique : El Gary y su Banda Ancha, Tres Mangos, La Orquestita Trashumante, Abba Revival, Olumbé (musique afro-péruvienne), Conversación con los pájaros, Piloto de Nubes, Tambores de Tierra). En 2008, elle chantait au Pavillon de l’Amérique latine de l’Exposition Internationale ZO2 de Saragosse. En 2015, elle a présenté avec Gaddafi Núnez, au festival Barnasants, le spectacle GRANDA consacré à Chabuca Granda . Aujourd’hui, c’est Esteban Vélez qui l’accompagne sur ce même répertoire.

****

                                          BIOGRAPHIE DE ESTEBAN VÉLEZ : Esteban Armando Vélez, surnommé «Rabito » par ses amis musiciens, a commencé sa carrière artistique à Tucumán «(Argentine) à l’âge de 14 ans en chantant avec ses amis puis en intégrant le Coro Alter. C’est là qu’il découvrit les disques du grand guitariste Juan Falú, et, à force de les écouter, il devint lui-même guitariste. Tout était empirique, même son attirance pour les rythmes brésiliens. Avant de s’installer à Barcelone en 1975, il joua dans plusieurs formations de musique traditionnelle : Quinteto Araca, Los 5 del Norte et Los Nocheros de Anta.Les années sont passées et il est resté en Catalogne où il a formé ses propres groupes avant d’intégrer le prestigieux Taller de Musics pour y étudier la composition et y enseigner le jazz et la bossa. Mais chaque année il revient quelques semaines dans sa terre natale pour se ressourcer et participer à des rencontres importantes comme le Festival de Guitarras del Mundo dont le directeur artistique est Juan Falú.

****