Vous êtes ici :
  • Accueil
  • /
  • Equidad Barès et Serge Lopez

Equidad Barès et Serge Lopez

Concert CAC 20h30 Equidad Barès (chant) et Serge Lopez (guitare) Native des Espagnes, comme elle aime à se définir, Equidad Bares transmet dans son chant toute la résonance et le caractère des Asturies et la Mancha. Artiste engagée dans la vie comme sur la scène, amoureuse des rencontres, des partages et de tous les métissages, […]

Concert

CAC 20h30

Equidad Barès (chant) et Serge Lopez (guitare)

Native des Espagnes, comme elle aime à se définir, Equidad Bares transmet dans son chant toute la résonance et le caractère des Asturies et la Mancha. Artiste engagée dans la vie comme sur la scène, amoureuse des rencontres, des partages et de tous les métissages, elle trace d’une voix profonde et envoûtante une voie singulière.

LA PRESSE EN PARLE Style flamenque, allégresse judéo-espagnole, entre la plainte et le blues, l’allegria et le mystère païen, elle défend depuis une décennie la conception qu’elle se fait des rapports entre tradition et modernité. A ce titre, ses Espagnes vont des monts berbères à ceux d’Auvergne, dominantes sonores et poétiques soulignant ce qu’ont en commun des cultures cousines (juive, arabe, gitane, celte, wisigothe). Recherche de l’essence, toujours ses « à la manière de », doivent beaucoup à l’instant, à l’alchimie qui combine un état virtuel, un sentiment, une fulgurence onirique, un public. Franck Tenaille

Equidad Bares, dont le timbre rayonne d’un charme étrange, sculpte chaque ligne en la parant des plus subtils ornements, rend complexe ce qui paraît simple. Le Monde de la Musique

La route empruntée par la chanteuse occitano-espagnole ne dédaigne pas la caillasse des sonorités âpres. La voix relie les Asturies au monde sépharade grâce au courant andalou. Rencontre extra-temporelle aux portes de l’Orient. Equidad Bares, qui maîtrise ces schémas sonores, se montre égale à elle même, brio en prime. Magazine Disques

Chanteuse exceptionnelle, femme de tempérament, de caractère, devrai-je même dire femme amoureuse…de la liberté, et prête à la défendre bec et ongles, je veux parler bien sûr d’Equidad Barès. Car osons le mot, Equidad Barès est une artiste engagée dans la vie comme sur la scène. Il y a quelques temps, lors d’une conversation à bâton rompu, elle vint à m’expliquer que ce qui comptait le plus pour elle, c’était la liberté d’esprit. Et c’est à n’en point douter ce qui fait d’elle une personnalité passionnée de rencontres, de partages et de tous les métissages possibles, liberté dont les accents s’accordent avec bonheur à son chant envoûtant et magnifique. Thierry Delaveau pour les Musiques de l’Âme

Serge Lopez, natif de Casablanca, est tombé dès sa jeunesse dans le foyer brûlant du flamenco. Airs d’Andalousie, influences orientales et mélodies brésiliennes sont au nombre des multiples influences musicales auxquelles ce guitariste de renom apporte un jeu et une expression très personnels.

Chacun de ses concerts fait le plein de spectateurs qui se laissent envoûter par la musique de Serge Lopez, à la fois festive et profonde. Serge est un peu le fils spirituel de Paco de Lucia et Juan Carmona, il a su, au fil des années, amener un style musical reconnaissable entre tous que je qualifierais de « Flamenca », un mélange détonant entre Flamenco, World music et Jazz fusion, parfois même flirtant avec la musique classique. • Pendant sa troisième année en 1961 il vient habiter la ville rose, Toulouse. • A la Maison, la musique est Latine et l’identité espagnole et andalouse. • La Guitare rentre définitivement dans sa vie pendant l’adolescence, à travers la musique américaine.

Les sons électriques sont oubliés après deux années passées à Malaga; là, à vingt ans il découvre le flamenco.

En 1981, de retour à Toulouse, il rencontre Bernardo Sandoval, une longue histoire commence, tournées en France, Allemagne, Grèce ou Canada, trois albums, la musique primée à Cannes du film Western, avec une interruption de trois ans de 1986 à 1989 pendant lesquels Serge accompagne le brésilien Rio Renato de Resende.

Des différentes influences musicales qui l’ont nourri, alliées à une technique toujours travaillée sont nées des compositions personnelles d’une grande sensibilité qui échappent aux barrières d’un genre défini.

En première partie : Les Filles du Sud

Répertoire traditionnel du Sud de l’Europe Cette formation a été créée en Novembre 2005 au sein du Conservatoire Henri Duparc du Grand Tarbes (Conservatoire de Musique et de Danse à Rayonnement Départemental), sous la direction de Pascal CAUMONT, spécialisé dans la transmission des polyphonies traditionnelles de l’Europe du Sud et dans le chant à danser d’Occitanie.

Son répertoire est tiré du répertoire traditionnel du sud de l’Europe : Italie, Portugal, Corse, Espagne…mais aussi Catalogne, Bigorre, Béarn. Ces chants de pure tradition orale invitent à la fête et à la convivialité, même si ce sont des chants de travail, la plupart du temps.

Depuis sa création, ce groupe se produit dans les Hautes-Pyrénées (Cauterets, Luz St Sauveur, Anères, Bordes, Bagnères de Bigorre, St Pé de Bigorre, Tarbes), les départements limitrophes : Laruns, Carrère, Ger (64), St Bertrand de Comminges (31), Castet d’Aleu (09), mais aussi à l’étranger puisque « LES FILLES DU SUD » ont été invitées à Pâques 2007 au festival international de chant de TONARA en SARDAIGNE et en CATALOGNE en octobre 2007. En 2008, c’était au tour des « FDS » de recevoir pour leur plus grand plaisir, le choeur de Tonara, pour quelques jours inoubliables…

En septembre 2009, elles ont participé avec une grande joie au 9ème Festival de Chant polyphonique Traditionnel en Haute-Vallée de l’Aude. Week-end très riche d’échanges autour du chant !

LES FILLES DU SUD participent à diverses manifestations culturelles et répondent à de nombreuses demandes de concerts privés ou publics.

Depuis Octobre 2007, leur association dépend du Centre d’Activités Culturelles « Albert Camus » de SEMEAC. Elles sont aujourd’hui dirigées par Olivier CAPMARTIN, chef de chœur et chanteur au sein de VOX BIGERRI, chœur d’hommes du Grand Tarbes.

Tarifs : 9 / 6 €