Vous êtes ici :
  • Accueil
  • /
  • Jean-Pascal AMATO

Jean-Pascal AMATO

Dans « LE TREMPLIN DU JEUDI » Extrait du spectacle « Souvenons-nous de nous » créé en Septembre 2008, LIBERTALIA nous entraîne au beau milieu des chants de Marins. Avec la participation de la chorale Semiac en Bigorra 20h30 Tarif unique 6 Euros Jean-Pascal Amato crée VELOURS NOIR son tout premier groupe musical en 1984. Réunissant en 1989 des […]

Dans « LE TREMPLIN DU JEUDI »

Extrait du spectacle « Souvenons-nous de nous » créé en Septembre 2008, LIBERTALIA nous entraîne au beau milieu des chants de Marins. Avec la participation de la chorale Semiac en Bigorra 20h30 Tarif unique 6 Euros

Jean-Pascal Amato crée VELOURS NOIR son tout premier groupe musical en 1984. Réunissant en 1989 des musiciens de différentes formations tarbaises, dont un certain David Carretta, il arrive avec le titre « Tsao Ping » à la finale régionale du concours « 51 musique avenue ». A cette occasion, il allie pour la première fois chanson et visuel. EXILL (duo guitare, chant), écume les bars durant l’année 2001, mais c’est avec DEL730 qu’il fera véritablement ses preuves. Lauréat en 2002 au concours des pics d’or avec « Comme les autres », le groupe sillonne le grand sud ouest pour une cinquantaine de concerts, faisant ainsi le festival off de Marciac en 2003, le festival off des Francofolies de la rochelle en 2004, les Montagnols de Bagnère avec Alexis H.K. puis Riff Mania Avec Anis et la Varda en 2005. En 2006 Jean-Pascal Amato enregistre « Je voulais simplement te dire » aux studios Polygone de Toulouse, réalisé par Bruno Mylonas. En septembre 2008, Il revient, pour un unique spectacle intitulé « Souvenons-nous de nous ». Extrait de ce concert, LIBERTALIA nous entraîne au beau milieu des chants de Marins. Cette nouvelle création réveille l’enfant qui est en nous, et le pirate qui sommeille au fond de notre cœur. Sa longue expérience de Dj a certainement contribué à la dynamique de ce spectacle. Avec lui, tout s’enchaîne, se déchaîne, se mélange, se partage. Les textes deviennent corrosifs et délicats à la fois. Ils s’engagent et se dégagent d’un tout, s’alliant à une musique sobre, chaleureuse, mais surtout généreuse. La fusion des textes, de la musique et des images nous entraîne dans un univers qui n’appartient qu’à lui. Ce que l’on retiendra de LIBERTALIA qui sera joué pour la première fois au centre Albert Camus de Séméac, le jeudi 23 avril 2009, contient dans cette phrase : « Ayons les pieds bien ancrés sur cette terre, et la tête, dans les étoiles, toute légère… ». Jean-Pascal Amato porte la chanson française par la pointe de son cœur.