Vous êtes ici :
  • Accueil
  • /
  • Maria Ines OCHOA

Maria Ines OCHOA

En partenariat avec ABAU et CULTUR AMERICA CAC Samedi 2 avril 20h30 « Historias de la Revolución Mexicana » María Inés Ochoa : chant – Manuel Guarneros : guitare – Ramón Sánchez : basse, saxo, flûte traversière – Francesc Tomàs Aymerich (mexicain d’origine catalane) : guitarrón, violon, jarana et requinto jarocho En quelques années, María Inés Ochoa est devenue une figure […]

En partenariat avec ABAU et CULTUR AMERICA

CAC Samedi 2 avril 20h30 « Historias de la Revolución Mexicana »

María Inés Ochoa : chant – Manuel Guarneros : guitare – Ramón Sánchez : basse, saxo, flûte traversière – Francesc Tomàs Aymerich (mexicain d’origine catalane) : guitarrón, violon, jarana et requinto jarocho

En quelques années, María Inés Ochoa est devenue une figure incontournable de la chanson populaire mexicaine. Sa profonde connaissance des rythmes, des musiques et des danses traditionnelles, sa voix prenante, la beauté des textes qu’elle interprète, son aisance sur scène, sa créativité et son charisme, en font la digne héritière de sa mère, Amparo Ochoa, qui fut la plus grande chanteuse mexicaine du mouvement de la « Nueva Canción Latinoamericana » dans les années 70, 80 et 90. Sans concession commerciale, sans succomber à la mode d’une world music globalisante, elle exprime toute une gamme de sentiments qui vont de l’amour et de la joie de vivre, à la révolte face aux injustices et à la solidarité avec la lutte des exclus de la société mexicaine. Avec deux CD à son actif et un troisième en préparation, et après avoir donné depuis l’année 2007 de nombreux concerts en Amérique latine et en Europe (Portugal, Hollande, Espagne et Italie), elle va se présenter pour la première fois au public français à l’invitation du festival culturAmérica.

Biographie : María Inés Ochoa a grandi entourée de créateurs et d’artistes grâce à ses parents, le cinéaste Jorge Amézquita et l’inoubliable chanteuse Amparo Ochoa, qu’elle accompagnait dans ses activités. Pendant six années, elle a étudié la danse classique, mais son aptitude pour le chant prédominait. C’est à l’âge de 14 ans qu’elle se produit pour la première fois sur scène comme chanteuse, à Culiacán, Sinaloa, où elle fait ses études . Mais c’est en 2001 qu’elle décide de devenir chanteuse professionnelle. Elle enregistre son premier CD en 2006, « Identidades », accompagnée par le groupe Zahzil. Un public enthousiaste commence alors à découvrir son talent, et elle reçoit de nombreuses invitations à des programmes de radio et de télévision. Elle participe aussi à de nombreuses productions. En 2007, elle se présente pour la première fois sur le continent européen et grâce à la réponse du public, elle prépare sa première tournée sur le vieux continent avec des représentations au Portugal, en Hollande, en Espagne et en Italie. En 2008, elle enregistre son deuxième CD, « El rostro de mi pueblo », à Santiago du Chili. Elle accepte aussi l’invitation de diriger un documentaire produit par la télévision japonaise, consacré à la chanson latino-américaine et enregistré au Chili et en Argentine, dans lequel elle chante « Gracias a la vida » avec Mercedes Sosa. Elle a été invitée à chanter dans de grands festivals et des scènes prestigieuses du Mexique, du Chili, de Cuba, du Salvador, de l’Espagne et du Portugal, aux côtés d’artistes de renommée internationale comme Cesaria Evora, Silvio Rodríguez, Pablo Milanés, Daniel Viglietti, etcetera … Actuellement elle prépare une tournée internationale en hommage à Amparo Ochoa avec l’aide de la fondation Voces con Libertad A.C. Elle se déroulera au Chili, au Salvador, au Honduras, au Guatemala, au Costa Rica, au Nicaragua et au Mexique. Son troisième disque, qui inclura aussi ses propres compositions, devrait être enregistré à Barcelone à l’occasion de sa venue en Europe à l’invitation de culturAmérica.

Entrée 12€ et 9 €.

Vidéo

[scrollGallery id=8]