Vous êtes ici :
  • Accueil
  • /
  • Tour de France 1910, l’étape assassine

Tour de France 1910, l’étape assassine

Luchon-Bayonne CAC 18h Revivez « L’étape assassine » Après avoir écrit « L’étape assassine », Jean-Paul Rey (ancien journaliste de « La Dépêche du Midi » à Tarbes) a refait cette étape sur un vélo de 1910, en juin dernier. Il était accompagné du Séméacais Marco Lebreton. Il vous fera revivre cet exploit et celui de Lapize, en particulier grâce à […]

Luchon-Bayonne

CAC 18h

Revivez « L’étape assassine »

Après avoir écrit « L’étape assassine », Jean-Paul Rey (ancien journaliste de « La Dépêche du Midi » à Tarbes) a refait cette étape sur un vélo de 1910, en juin dernier. Il était accompagné du Séméacais Marco Lebreton. Il vous fera revivre cet exploit et celui de Lapize, en particulier grâce à des diaporamas.

En partenariat avec SEMEAC EVASION

Entrée libre. Dédicaces à la fin de la soirée.

Présentation de l’ouvrage de Jean-Paul Rey

L’étape assassine. Editions Cairn Préface de Jean Bobet

C’était il y a cent ans. Les coureurs du Tour de France se colletaient, pour la première fois, avec six terribles cols pyrénéens, lors de l’étape Luchon-Bayonne. Sur des vélos sans dérailleur et pesant près de 15 kilos, ils s’aventurèrent sur des chemins empierrés, craignant tomber nez à nez avec un ours, dévalant des pentes terrifiantes avec des freins de pacotille, par une chaleur accablante et sur 326 kilomètres interminables.

Tout au long de ces pages, Jean-Paul Rey fait revivre en sueur, en chair et en sang les premiers mais aussi tous les autres, ces oubliés de la grande histoire du vélo, qui affrontèrent sans se plaindre ce parcours dantesque.

Cette fresque émouvante résulte d’un méticuleux travail de recherches grâce auquel se succèdent les révélations grâce auxquelles ce livre fera date. Il n’en fallait pas moins pour raconter avec autant de justesse, d’amour, de compassion ce que vécurent ces champions sur leur long chemin de croix. On comprend mieux que Desgrange ait été traité d’assassin par Lapize, alors que lui-même s’en était retourné à Paris. Il avait abandonné à leur sort inhumain 59 coureurs que la plume de Jean-Paul Rey, passionnée mais précise, rigoureuse mais humaniste, remet enfin à la place qu’ils méritent : la première. Au même titre que le théâtre de leur exploit, ces Pyrénées, qu’il nous fait découvrir sous un jour nouveau.

Au-delà du coureur cycliste, c’est l’HOMME qui sort grandi de cette épopée. C’est pour cela que ce livre est aussi beau que vrai !

L’auteur : Jean-Paul Rey, 65 ans, journaliste sportif à la retraite, auteur d’une quinzaine d’ouvrages sur le sport, dont « Cent rois de la petite reine ». Quand il n’écrit pas, il fait beaucoup, beaucoup de vélo : Luchon-Bayonne, Hendaye-Cerbère, Paris-Roubaix, le Tour des Flandres, l’Etape du Tour, Jaca-St Jacques de Compostelle, l’Angliru… etc.